Maurice-Ruben Hayoun: La disparition de Shimon Peres, un symbole

La revue des blogsPhilippe Souaille: Julie : Eric m'a tuer... Sylvain Thévoz: Fermeture de la ville. Djemaâ Chraïti: «52 años de soledad». Pascal Décaillet: Colère et combat!

Shimon Pérès à Villars-sur-Ollon en 2006.

Shimon Pérès à Villars-sur-Ollon en 2006. Image: PAPILLOUD SABINE (Archives)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Sur //blog.tdg.ch, tout plein de bons blogs à consulter et à commenter. Rendez-vous sur le portail des blogs de la Tribune de Genève Pour consulter les blogs sélectionnés ci-dessous, cliquez sur la signature. Les blogueurs apprécieront d’autant plus vos commentaires qu’ils seront courtois, argumentés et signés. Pour lire les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre !

La disparition de Shimon Peres, un symbole
Maurice-Ruben Hayoun: (...) Comme se fait-il que cet homme soit adulé, célébré, statufié alors que l’Etat qu’il a cofondé et présidé à plus de quatre-vingts ans a toujours été condamné à l’ONU et dans les médias du monde, presque sans exception aucune ? Comment se fait-il que tous les grands de ce monde se précipitent à Jérusalem pour accompagner cet homme illustre à sa dernière demeure ? C’est un miracle. Et si vous le voulez bien, je dirai que pour la première fois, le peuple d’Israël, le peuple juif ne se retrouve pas seul pour enterrer ses morts. (...) Une chose me paraît fondamentale et sera celle qui s’impose le plus à mes yeux : le prophète Isaïe, au VIIIe siècle avant notre ère, parle du temps où la colline de Sion sera la plus élevée de toutes les collines de la terre, tous les peuples y afflueront. N’est ce pas le cas pour le président Shimon Peres? Tous les grands de ce monde font le déplacement vers Jérusalem, même le papa serait venu s’il n’avait pas eu d’autres contraintes d’agenda. Je formule un vœu dont je sais par avance qu’il ne sera pas exaucé : si l’actuel président palestinien en avait l’audace, il ferait le déplacement lui aussi. Tous les habitants d’Israël lui en sauraient gré et ce serait un gage pour l’avenir.

Julie : Eric m'a tuer...
Philippe Souaille: (...) Le journaux du monde entier font des économies d'échelle pour survivre à l'assaut d'internet et Tamedia n'étrangle pas la Julie pour le fun. D'abord, il faut payer les augmentations de salaire du big boss et ensuite satisfaire les actionnaires. Contrairement à la SSR, pas moyen d'utiliser le lard accumulé sur le gros marché alémanique pour effacer les pertes du trop petit marché romand. Ou pire tessinois, dans le cas de la SSR, qui même elle, finalement, rend les plaques et dégraisse massivement à Lugano. Car les perspectives d'expansion y tendent vers zéro : le centre naturel du Tessin, c'est Milan. En Romandie, c'est l'inverse. Genève est le centre d'une agglomération lémanique qui frise les deux millions d'habitants et fait concurrence à Zurich. L'alliance Julie-24H devrait en être le média écrit naturel, mais elle bute sur la frontière. (...) Genève reste trop petite pour jouer dans la cour des grands. Pire, elle se prive de son arrière-pays naturel, qui serait pourtant l'atout clé lui permettant de rivaliser avec Zurich. Elle finira par en payer le prix.

On commence donc par les digicodes...
Sylvain Thévoz: (...) On commence donc par les digicodes, on condamne ensuite les cours intérieures, les caves d'immeuble. Et puis, on étend ensuite le système aux préaux. On continue avec les arrières cours des bâtiments publics, tous les espaces vides, on poursuit avec les transports publics, où ceux qui ne peuvent payer de tickets sont amendés, et ensuite enfermés. La liberté de déplacement, qui est pourtant un droit fondamental, est entravée. Cela, pour quels résultats? Repousser, chasser, déplacer, fermer à tout va, camériser à tous crins, et au final ne jamais résoudre la question centrale : comment créer de lieux adaptés et accessibles pour ceux qui veulent se réunir ou se déplacer mais ont peu ou pas de moyens. Cette question est escamotée. (...) Que certains espaces soient publics à temps variables pose quand même question. Et même temporairement ouverts, certaines catégories de la population n'y sont jamais bienvenus. L'espace public n'est plus à tout le monde. Il est fait pour circuler ou commercer avant tout, pas pour être ou y rester (sauf quand on ferme les quais et qu'il est de si bon ton d'y mettre des tables pour mieux apprécier que le reste de l'année on y tousse et que les bagnoles l'ont annexé).
« 52 años de soledad »
Djemâa Chraïti: Un titre qui ne sera pas sans vous rappeler celui de l’écrivain colombien Gabriel García Márquez, « 100 ans de solitude." Ces 52 ans sont celles de l’histoire d’une résistance, la plus longue du monde, menée par les FARC en Amérique latine. Ce n’est pas sans une certaine émotion que j’écris ces lignes. Je me souviens avoir, en décembre 2012, à Cuba, avec un groupe de réalisateurs, dessiné les portraits de plus de 20 compañeros installés à la Havane pour travailler , jour et nuit, à une issue pacifique du plus vieux conflit du monde et qui se réalise, enfin. (...)

Solidaire avec la Julie et « 24 heures »
Haykel Ezzeddine: Ce petit billet pour apporter mon soutient en tant que blogueur et citoyen assoiffé d'informations à la « Tribune de Genève » et à « 24 heures » qui vont souffrir avec le énième plan d’économie que veut leur imposer leur éditeur Tamedia. Un riche éditeur qui a enregistré en 2015 un bénéfice de 330 millions et dont le CEO gagne par année la modique somme de 6 millions de francs. 24 emplois vont passer à la trappe pour grossir le bénéfice de Tamedia et le salaire de ces dirigeants. 24 postes de travail représentent 24 plumes, 24 informations qui manqueront quotidiennement aux lecteurs des 2 quotidiens régionaux. La liberté d’expression et la qualité de l’information vont subir un sacré coup…

Hausse des primes : colère et combat ! Pascal Décaillet: (...) Dire non, c’est remettre le citoyen sur le chantier de l’avenir. La Santé publique, en Suisse, appartient à tous, pas seulement aux conseils d’administration des grandes caisses, ni à leurs relais ou lobbyistes sous la Coupole fédérale. Les solutions de réforme, dans un monde où chaque spécialiste s’abrite derrière la prétendue complexité des enjeux, doivent dégager des lignes simples, lisibles par tous. Pour ma part, même si les principes de Caisse unique, puis de Caisse publique, ont été refusés par le peuple, ce qu’il faut bien sûr accepter et respecter, je n’entrevois d’autre avenir à l’assurance maladie que par le grand retour d’un acteur qui n’aurait jamais dû, il y a vingt ans, en être écarté aussi brutalement : l’Etat. N’entendez pas, je vous prie, des cohortes de fonctionnaires, non bien sûr. Mais les collectivités publiques ! Les cantons, ou des groupes de cantons. Ou la Confédération. Dans la Santé publique, on doit remettre au premier plan, non pas la recherche du profit, mais l’intérêt supérieur du plus grand nombre. Pour cela, il faut réformer en profondeur la Lamal. L’expurger du parfum d’ultra-libéralisme des années 1990. Refaire de la Santé publique ce qu’elle n’aurait jamais dû cesser d’être : une fonction première, régalienne, de l’Etat. Et non une machine, pour quelques-uns, à faire du fric. (TDG)

Créé: 28.09.2016, 17h12

Articles en relation

Edouard Cuendet: Sur le Pont du Mont-Blanc on y danse, on y danse

La revue des blogs Jean-Dominique Michel: Les vraies raisons de la hausse des primes. Ronald Zacharias: Attention au balancier fiscal… Hank Vogel: L'escalier de Talpiot... Plus...

Les colombiennes manifestent à Genève dans la joie pour la Paix

La revue des blogs Demir Sönmez flashe... Jill Székely: Ma Syrie... Jacques-André Widmer: Guy Parmelin ! Haykel Ezzeddine: Journée sans voiture... Rémi Mogenet: Les anges viennent-ils de l'avenir? Plus...

Fermeture du centre névralgique de Genève: pourquoi?

La revue des blogs Philippe Morel s'interroge, Didier Bonny s'enthousiasme. Maurice-Ruben Hayoun: Obama osera t il se venger d'Israël? Pierre Béguin: Calvin et Julie... et bien d'autres bons blogs... Plus...

Peuples indigènes du Brésil: l'ONU tire la sonnette d'alarme !

La revue des blogs Bernard Comoli aussi. Pascal Décaillet: Le peuple méprisé. Hani Ramadan: Censure. Didier Tischler Taillard: Utopie. Alonso Unica: Pâquis. Didier Bonny: Frantz. Alain Bagnoud: Hofmann... Plus...

Pascal Holenweg: 1er Vendémiaire, jour du raisin. Et de l'Ethernité

La revue des blogs Sami Kanaan: En Ville sans ma voiture… Rémi Mogenet: Paul Valéry régionaliste parisien. Daniel Warner: The Trump Phenomenon Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Ignazio bat Maudet
Plus...