Edouard Cuendet: Sur le Pont du Mont-Blanc on y danse, on y danse

La revue des blogsJean-Dominique Michel: Les vraies raisons de la hausse des primes. Ronald Zacharias: Attention au balancier fiscal… Hank Vogel: L'escalier de Talpiot...

Image: Pierre Abensur

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Sur //blog.tdg.ch, tout plein de bons blogs à consulter et à commenter. Rendez-vous sur le portail des blogs de la Tribune de Genève Pour consulter les blogs sélectionnés ci-dessous, cliquez sur la signature. Les blogueurs apprécieront d’autant plus vos commentaires qu’ils seront courtois, argumentés et signés. Pour lire les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre !

Sur le Pont du Mont-Blanc on y danse, on y danse
Edouard Cuendet: Ce dimanche, dans une joyeuse insouciance, une portion congrue de la population genevoise a investi le Pont du Mont-Blanc pour un pique-nique géant. On ne va pas lui jeter la pierre, même si cette manifestation a provoqué de nombreux bouchons peu écologiques et a empêché les milliers de participants au salon Sibos arrivant à Genève ce jour-là d’atteindre leur hôtel dans des conditions acceptables pour une ville qui se veut internationale. Revenons plutôt sur cette notion d’insouciance. Alors que Genève festoie, nos voisins confédérés prévoient. Dans le canton de Vaud, le Gouvernement de Gauche vient de dévoiler son budget 2017, qui présente pour la 11ème année consécutive un résultat équilibré. Pendant ce temps, à Genève, le budget 2017 annonce un déficit de 77 millions. Les charges de fonctionnement vaudoises augmentent de 1,9%, ce qui provoque déjà des critiques du PLR et de l’UDC. A Genève, la hausse prévue atteint 2,9% ! (...)

Les vraies raisons de la hausse des primes
Jean-Dominique Michel: (...) La recherche (qui avance) montre que « la majorité des morts prématurées pourraient être évitées et sont en lien avec l’alimentation ». Les facteurs de risque (en termes d’années d’invalidité) sont établies comme suit : 1/ Risques résultant des habitudes alimentaires , 2/ Tabagisme, 3/ Surpoids, 4/ Tension artérielle élevée, 5/ Dérèglements du taux de sucre sanguin, 6/ Sédentarité ou activité physique insuffisante, 7/ Abus d’alcool, 8/ Cholestérol élevé, 9/ Abus de drogues, 10/ Pollution atmosphérique, 11/ Conditions de travail, 12/ Abus sexuel sur les enfants, 13/ Violence conjugale et familiale, 14/ Exposition au plomb, 15/ Densité osseuse insuffisante, 16/ Radon résidentiel, 17/ Pollution par ozone atmosphérique. Tiens, tiens… Si l’on considère que les items 1-3-4-5-8 et 15 sont tous en lien avec l’alimentation (puisque l’amélioration des habitudes en la matière permet par exemple de normaliser efficacement la tension artérielle ou le cholestérol), alors force est de constater que, comme le pressentait déjà Hippocrate, c’est bien dans l’assiette que se réserve le lit d’hôpital. Mais aussi par les conditions de vie, l’air que nous respirons, les polluants qui circulent autour de nous et les relations que nous entretenons à la maison, en société ou au travail… Et c’est là le vrai problème : notre système de santé est dans les faits un système de maladie. (...)

Attention au balancier fiscal…
Ronald Zacharias: (...) Le débat sur le RBI (revenu de base inconditionnel) partait de l'idée qu'il convenait de faire le deuil de l'économie de plein-emploi. (En réalité, cette affirmation constitue une pétition de principe et aurait mérité un début de démonstration). (...) Quand la moitié de la population a l'impression qu'il n'est pas nécessaire de travailler car l'autre moitié se chargera de l'entretenir et que cette moitié commence à réaliser que la première moitié bénéficiera largement du produit de son travail, l'enthousiasme à l'ouvrage finira fatalement par subir quelques ratés. Pour le moment les valeurs cardinales de notre société font que le modèle tient encore, mais il en faudra pas beaucoup pour que certains commencent sérieusement à s'interroger: Je fais quoi, j'arrête et je me débrouille pour me mettre à la charge des autres, ou encore, je paie trop, donc je fuis… Attention au balancier fiscal… Aujourd'hui, la gauche, soit l'opinion dominante (une partie de la droite est entièrement inféodée à l'idéal de gauche), continue de nous vendre le sophisme qu'il est possible de multiplier les richesses en les divisant. Il serait grand temps de lui demander de le démontrer! (...)

Le cholestérol n'est pas celui que vous croyez !
Michel A. Sommer: (...) Le deuxième programme de la télévision suisse romande nous a offert hier soir un document que je qualifierais volontiers de courageux : aborder la question du cholestérol et ses prétendus effets dévastateurs sur le système cardiovasculaire. On s'attendait à une charge lourde contre les méfaits du cholestérol, surtout du LDL, afin de mettre en avant les avantages évidents pour ne pas dire les bienfaits des statines. (...) Finalement, soyons bien clairs : les statines ont indiscutablement un effet sur le taux de cholestérol dans le sang mais ce n'est sans doute pas la bonne question à poser. Non. Il convient de s’interroger sur la nécessité de faire baisser le taux de notre cholestérol. Et à cette question, tous les intervenants d'hier soir - à des degrés divers - ont répondu par la négative. (...)

Initiative pour une "Economie Verte" : Un vote du râble
Pascal Holenweg: (...) Des villes et un canton ont accepté l'initiative : là, peut-être, le discours sur l''"économie verte" qui est un objectif louable, avec lequel tout le monde est d'accord, mais pas trop vite et pas trop fort, pourra trouver cette concrétisation que la majorité des votants de dimanche lui a refusé : comme disait Jean-Paul Sartre, en allemand dans le texte : "(...) so gut in unsere Zeit passende Genfer Devise mit : Post Tenebras Lux". Et pas en revenant au temps de l'éclairage à la chandelle, en utilisant les possibilités que notre propre temps nous offre déjà.

L'escalier de Talpiot
Hank Vogel: (...) Le lendemain matin. Je me réveille en pleine forme. L’humour et le bon sens dans les pantoufles, dirait ma concierge. Par la fenêtre de ma chambre, je découvre au loin une petite colline. Je pense au Golgotha. Où Jésus fut crucifié. Des monstres, ces Romains, je chuchote. D’autres les imitent aujourd’hui. Avec fierté et dévotion. Au nom de Dieu et de leur prophète! Comme si l’histoire n’en comptait qu’un seul, les ignorants. Et si cela n’était qu’un cauchemar? Une succession d’illusions diaboliques. La vie serait alors une vraie merveille… Entre à cet instant Franchesca, portant mes chaussures et mes vêtements dans ses bras. - Mais à qui parlez-vous encore? me demande-t-elle, un peu inquiète. (...)

Un système qui marche sur la tête
Didier Bonny: (...) Force est de constater que le système mis en place il y a vingt ans marche sur la tête. Et apparemment personne n’y peut rien. Nos politiques gesticulent, s’offusquent, font porter la faute aux uns et aux autres, mais rien ne change parce qu’il y a trop d’argent en jeu et que certains s’en mettent plein les poches. Qui exactement ? Difficile de le savoir tant le système est peu transparent. Et le « bon » peuple lui râle à la fin de chaque mois de septembre, mais sans plus. Pas de manifestations géantes dans la rue et un refus systématique dans les urnes quand on lui propose d’autres solutions. Comme quoi, finalement, pour la majorité l’assurance maladie n’est pas encore trop chère. Jusqu’à quand ? (...)

Info Track de l'Université de Genève
Jean-Philippe Accart: Les bibliothécaires de l'Université de Genève se soucient de leurs étudiants et de leurs professeurs.Ils mettent à disposition une formation en ligne, Info Track, leur permettant de mieux gérer l'information, de l'évaluer, tout en sensibilisant au phénomène grandissant du plagiat. Il s'agit de plusieurs modules indépendants (Comment trouver ; Plan de recherche documentaire ; Trier ; Plagiat ; Rédaction et communication), s'appuyant sur des vidéos courtes explicatives - et présentées avec humour - , une rubrique "A retenir" et un quizz. (...) (TDG)

Créé: 27.09.2016, 18h09

Des Tamouls à Genève contre la violence au Sri Lanka

Demir Sönmez: Plusieurs milliers de Tamouls de différents pays européens se sont rassemblés ce matin au Parc des Cropettes à 13h00, répondant à l’appel de plus de 3000 associations Tamouls de toute l’Europe. Les manifestants ont défilé depuis la parc Cropettes de Genève jusqu’à la Place des Nations en agitant des drapeaux de l’Eelam Tamoul. (...) Photos.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Suisse-UE: Toujours pas d'accord-cadre
Plus...